Tutoriel DIY Cosmétiques maison - Le macérât huileux de calendula - Par Valérie Marie du Blog Transitiongourmande.com

Toujours dans ma démarche vers la simplicité, j’ai envie aujourd’hui de te parler des bienfaits du macét huileux. Mais qu’est-ce donc que cela ?

Un macérat c’est tout simplement une huile dans laquelle on a fait macérer une plante (généralement sèche) que l’on aura choisie pour ses bienfaits. On l’utilise tel quel pour nourrir la peau, pour cicatriser une plaie, comme base pour faire un savon à froid, comme un des ingrédients de crèmes type émulsion ou encore de baume pour les lèvres. C’est d’une simplicité enfantine et moyennant quelques basiques précautions, vous ne pourrez pas la rater ! C’est fait maison avec amour, c’est sans produits chimiques et c’est bon marché !

Personnellement, j’utilise beaucoup l’huile d’olive et l’huile de noisette, bio évidemment et en contenant de verre (le plastique et l’huile interagissent entre eux). L’huile d’olive est un trésor pour la peau mais elle est assez grasse et ne pénètre pas bien dans la peau, je l’utilise davantage pour faire mes savons et mes crèmes d’hiver quand la peau a vraiment besoin d’un film protecteur contre le vent et le froid. C’est top aussi si comme moi vous avez une peau de croco au niveau des tibias (j’ai jamais compris pourquoi la ? 🙂 )

L’huile de noisette a un toucher plus sec, elle pénètre bien et ne laisse pas de toucher gras. Je l’utilise en été surtout.

Bien sûr tu peux en utiliser d’autres mais je déconseille néanmoins les huiles riches en oméga 3 telle que bourrache, onagre, lin, colza… Elles ne tiennent pas bien dans le temps car elles s’oxydent vite (ou alors vous faîtes de petite quantité que tu gardes au frigo, c’est ce que je fait pour mon macérât bourrache et mauve, un trésor pour ma peau !)

Quant aux plantes que l’on peut utiliser, tu as les grands classiques qui ont fait leur preuve tel que le calendula (le souci), l’arnica (difficile à faire pousser dans votre jardin car c’est une plante d’altitude, il faudra alors t’en procurer chez un bon herboriste), la lavande (j’adore !), la mauve et évidemment la rose. On peut en faire également avec la carotte pour donner bonne mine (si si je t’assure :-)).

Le principe est simple : tu récoltes les fleurs fraîches avant que le soleil ne commence à frapper fort, tu les places à plat et bien espacées sur une clayette ou une cagette de bois à petite lattes et vous recouvrez d’un linge pour maintenir dans l’obscurité. Ensuite tu places le tout dans un endroit chaud et sec comme une véranda par exemple. Au bout de 4 à 6 jours les fleurs devraient être sèches. Ce procédé n’est pas ultra professionnel mais ça fonctionne (on oublie pas qu’on est en route vers la simplicité…). Personnellement, j’utilise d’anciens grands moustiquaires que j’ai récupéré et que je mets à plat sur une caisse et que je recouvre d’un drap). 

Une fois sèches, tu peux mélanger huile(s) et plantes dans un bocal en verre que tu recouvriras d’une gaze fixée avec un élastique. De la sorte s’il y a encore un peu d’humidité dans le mélange, elle pourra s’évaporer par la gaze. Laisser macérer au soleil pendant 3 semaines ou sur le rebord de la fenêtre en hiver, filtrer le tout à l’aide d’un chinois et stocker dans une bouteille au frais et dans l’obscurité.

Je prépare un petit livret avec certaines de mes meilleures recettes mais en attendant tu peux déjà vous essayer à l’incontournable macérat de souci qui est le basique de la trousse DIY ! Patience patience mes greenies 🙂

Et fais circuler ce post à vos copines préférées car savais-tu que les cosmétiques conventionnels (ceux-là même qui sont bourrés de produits chimiques, de nanoparticules et d’additifs en tout genre…) sont dans les top 3 des perturbateurs endocriniens ? Alors partages, partages, partages !

Avec passion, Valérie

Envie d’une crème visage pour ta peau sensible ? C’est par ICI 🙂

Note: En cas de blessures, accidents ou intoxication de quelque nature que ce soit, l’utilisateur est l’unique responsable de sa pratique et de son utilisation des données partagées dans le site Transitiongourmande.com et les différents réseaux sociaux y afférant. Veuillez consulter la charte Politique de confidentialité, les mentions légales et la responsabilité de l’utilisateur ICI

Comments are closed.