Guide plantes sauvages

Delachaux & Niestlé, première impression 1976, de R.Fitter, A.Fitter, M.Blamey

Les guides Delachaux ne sont plus à présenter pour toute étudiant.e en herboristerie et en phytothérapie. Une référence en la matière puisque leurs éditions remontent à 1885 et tous sont écrits par des scientifiques et des naturalistes aguerris. Guide très complet qui peut impressionner par la masse d’informations et le côté académique (il m’avait d’ailleurs été recommandé par mon prof de botanique) mais est tout à fait accessible en tant que guide familial. Il t’accompagnera dans tes ballades en forêt, montagnes et confirmera tes doutes lors de tes cueillettes sauvages (j’en profite d’ailleurs pour t’inviter à lire mon article ICI sur les quelques règles à appliquer lors de la cueillette pour t’éviter bien des écueils…)

Le Guide des plantes sauvages présente plus de 1500 illustrations couleurs sur ~350 pages. Ces plantes sont réparties en zone tempérée européenne soit, en gros, entre les pays scandinaves et le centre de l’Europe. Toutes les plantes sauvages y sont représentées sauf les Graminées, les Carex et certains Joncs (ce qui n’est pas à priori d’une grande importance je l’avoue 🙂

Le guide est présenté par chapitres ‘Familles’ (Oeillets, Euphorbes, Narcisses, Hydrocharis….) ce qui ne rend pas la recherche aisée pour les néophytes mais on peut également faire une recherche via :

  • l’index de noms français
  • L’index de noms scientifiques
  • La description des plantes en images couleurs (très largement détaillées, de belles qualités et majoritairement regroupées par couleur ce qui facilite la reconnaissance d’une plante inconnue)

Pour chaque plante tu y trouveras une image représentative, son origine géographique, son biotope, sa description, son époque de floraison, la forme de ses feuilles, ses dimensions, sa longévité… ce qui finalement en fait un guide très complet.

Je l’utilise surtout lors de randonnées en montagnes ou en bord de mer en été ou pour confirmer l’espèce précise d’un plante sauvage que je souhaite récolter (un géranium pyrenaicum n’est pas un géranium palustre pardi 🙂 Avec le Guide des plantes médicinales, j’ai tout ce qu’il me faut pour la cueillette !

Un guide un peu cher (26euros) mais qui les vaut largement notamment par la quantité impressionnante d’illustrations de belles qualités. Son petit format est utile pour l’emmener en ballade dans le sac à dos.

Avec passion et conviction, Valérie

Comments are closed.