contre indications plantes médicinales

Ed. Lucien Souny, Michel Dubray, 2018

Le Guide des contre-indications est une petite pépite que j’ai trouvée par hasard (mais le hasard existe t’il vraiment ? 🙂 dans une librairie atypique d’un petit village de Drôme provençale. J’aime aller dans cette région où la pratique de l’agriculture biologique voire de l’agroécologie relève plus de choix conscients de la part des ses paysans et artisans que d’un modèle économique. Mais là n’est pas le sujet de ce petit papier j’en conviens 🙂

Donc 🙂 Ce guide des contre-indications est vraiment un livre rare car autant on peut trouver facilement un livre qui parle des bienfaits des plantes médicinales autant il est difficile d’en trouver un qui ne parle que leurs contre-indications. Car oui, les plantes médicinales ne sont pas sans risque ! Herboriste français de renom, formateur et nutrithérapeute, Michel Dubray est bien connu du monde des plantes sauvages et médicinales et je donne toute ma confiance au fruit de ses recherches.

Ce qui est intéressant c’est qu’on y parle pas uniquement de plantes et de leurs contre-indications mais également :

  • Des interactions ENTRE les plantes (oui il est rare que l’on utilise une seule plante à la fois en tant que remède; si je prends simplement ma tisane digestive, j’y mélange déjà 4 ou 5 plantes différentes ! Mais ça c’est mon côté (al)chimiste 🙂
  • Des interactions AVEC la nourriture, les compléments alimentaires et les médicaments.

Chaque plante (398 monographies au total) est décrite en une demi-page ce qui n’est pas énorme mais l’essentiel y est : photo couleur, nom commun, nom latin, famille, partie utilisée, principes actifs, dose journalière, types de préparations, contre-indications, effets non désirés, interactions, possible mise en garde. Et cerise sur le gâteau, en fin de bouquin : une liste de recommandations de plantes médicinales classées par maux (angine, anorexie…). Le tout dans un langage accessible au tout public.

Pour les plus aguerris ou les plus ‘puristes’, on y trouvera aussi : un glossaire et un lexique de noms et abréviations barbares, une liste des auteurs de taxonomie végétale, quelques pages de biochimie végétale ainsi qu’une impressionnante liste de 227 références sur le sujet (livres, études scientifiques…). Franchement, ce livre est tombé à point nommé au beau milieu de mes études en herboristerie et il m’a été très utile.

A l’heure où de plus en plus de personnes utilisent les plantes pour prendre soin de leur capital santé (proactif) ou en automédication (réactif), et ce parfois sans beaucoup de connaissances, je pense vraiment que ce livre doit figurer dans toute bibliothèque végétale. Son prix de 20 euros vaut largement les enseignements qui y figurent sur ~360 pages bien ficelées.

Avec passion et conviction,

A très bientôt les Greenies, Valérie

Comments are closed.