faire son levain

Ed. Terre vivante, H. Schernberg & L. browaeys, 2019

Est-il encore nécessaire de présenter les éditions Terre vivante et ses nombreux ouvrages de qualité ? Je n’avais pas eu de cours sur les techniques de conservation durant mes études de Restaurateur-Traiteur et j’ai bien dû trouver des ouvrages sur le sujet pour faire mes armes.

Je découvre la fermentation fait désormais partie de ma panoplie de bouquins de cuisine centrée sur les méthodes de conservation. Conserver les légumes d’été pour le déguster l’hiver, ça réchauffe le coeur et fait du bien au moral 🙂

~130 pages de recettes axées sur des ingrédients classiques (légumes, farines, aromates…) ou originaux (boutons de pissenlit, farine de teff, algues) toutes centrées sur le processus de fermentation naturelle. Une dizaine de pages explique ce qu’est la fermentation et son processus (les types, l’hygiène, les outils, comment consommer les aliments fermentés…), pas de blabla inutile mais juste l’essentiel à savoir pour se lancer en toute sécurité (car oui on parle quand même de bactéries 🙂 )

Les recettes sont justes, je m’explique : des recettes de fermentations ce n’est pas ça qui manque sur le net mais par contre, le résultat n’est pas toujours au rendez-vous. Je me demande même parfois si les personnes qui ont postés ces recettes les ont testées avant ? A leur décharge, et ce qu’on ne vous dit jamais ou très rarement, c’est que la fermentation c’est pas compliqué mais ça peut demander quand même parfois 2 à 3 essais avant de maitriser la recette. Un truc tout bête mais qui fait tout capoter : garder les légumes sous l’eau salée… Et bien, des fois on peut se gratter la tête surtout quand on essaie un nouvel aliment ou un nouveau contenant. Bref ! (quelle pipelette je fais…) Je disais donc que ce guide proposait des recettes ‘justes’ car les ratios de quantités sont correctes, on sent que ç’a été testé quoi 🙂

Allez hop ! On se lance ?

Toujours avec passion et conviction mes Greenies, Valérie

Comments are closed.