Culture endive

J’adore les chicons 🙂 Si tu es française ou québécoise tu diras surement ‘endives’ mais c’est la même chose. Les racines de chicons sont disponibles à partir d’octobre en Belgique et cette année j’ai décidé d’en mettre 100… le challenge me gagne 🙂

Culture en pot ou en pleine terre ?

Franchement, pour moi, y a pas photo : en pleine terre !! Ils sont beaucoup plus savoureux, ont beaucoup plus de caractère et de ‘terroir’. Il y a 2 ans, j’avais essayé le chicon dans une bouteille de plastique remplie de terre, le tout placé au noir, à la cave. J’ai eu une très belle récolte certes mais franchement aucun goût. Comment expliquer ? la terre dans la bouteille ne vit pas, ne vit plus, elle ne sent plus l’humus, elle ne subit plus les aléas du climat… bref, la culture est artificielle et ça se sent.

Bien que la culture en pleine terre ne nécessite pas beaucoup d’espace (j’ai mis 100 racines sur moins de 1m2), elle nécessite quelques précautions :

  • Choisis un emplacement abrité (à côté de la serre, proche de la clôture, proche du chalet…) car le chicon n’est pas vraiment rustique (çàd résistant au gel).
  • La zone de culture sera vidée sur 30cm de profondeur de sorte à y poser au fond un treillis à maille serrée. Ceci pour dissuader nos amis quatre-dents, taupes et autres de venir se servir au buffet. C’est facultatif mais chaudement recommandé…
  • Les chicons seront disposés plutôt serrés et le collet de la racine (çàd là où le chicon pousse) ne doit pas être enterré car il peut pourrir. Un petit truc : si tu as un feu au bois, disperse 2 tasses de cendre en surface, ça évite les pourritures.
  • Ensuite recouvre d’une couche de 25cm de paille, foin, feuilles mortes (mais sèches !) et enfin, termine par un couvert imperméable (un sac de terreau vide ouvert en 2, une vieille bâche…) que tu lesteras avec des pierres pour éviter qu’il ne s’envole au premier coup de vent. Ca doit être bien hermétique 1-contre la pluie, 2-contre la lumière du soleil. Ben oui, un chicon c’est blanc parce que c’est privé des rayons du soleil, c’est comme le blanc de poireau 🙂

Y a plus qu’à attendre que ça pousse 🙂 Il est difficile de dire quand les chicons seront prêts car ça dépend de nombreux paramètres (la situation, la température….) mais il te faudra attendre certainement 4-6 semaines avant de déguster les premiers. Le mieux est d’aller voir régulièrement sous le paillis comment ça se passe.

J’ai rarement vu une culture plus facile alors franchement allez-y les Greenies 🙂

Avec passion et conviction, Valérie

Comments are closed.