A propos


Ce blog est un livre ouvert qui parle de culture potagère, de cuisine et de plantes médicinales. Si toi aussi, tu as décidé de mieux te nourrir et récupérer un peu d’autonomie alimentaire, alors ce blog est pour toi 🙂 . Tu y trouveras des idées, des tutos et des partages d’émotions en tout genre. J’ai voulu ce blog simple et authentique, à l’image de la vie que j’ai maintenant envie de m’offrir et il me tient à coeur de te le partager pour que tu puisse toi aussi prendre ton envol.

Autonomie alimentaire, revenir à l'essentiel

Qui suis-je ?

Moi, c’est Valérie. J’ai la chance d’avoir un jardin que j’aménage de sorte à ce qu’il me nourrisse de ses légumes et ses fruits, me soigne de ses plantes et me berce de ses sons et odeurs envoûtantes. Mais ça n’a pas toujours été comme ça…

Ma transition de vie je l’ai entamée en 2013 après un problème de santé. Depuis, j’ai beaucoup…beaucoup… beaucoup… évolué dans mes modes de fonctionnement. Ils ne sont pas meilleurs ni moins biens, j’avais juste envie d’évoluer vers plus de simplicité, plus de durabilité, plus de cohérence avec moi-même.

Cultiver un potager ce n’est pas seulement produire ses légumes, c’est apprendre à s’émerveiller du mystère de la vie…

Pierre Rabhi

Un peu rebelle, un peu beaucoup autonome (comprenez autodidacte) et très indépendante, il me semblait de plus en plus évident que notre modèle de consommation et de vie devenaient de plus en plus ridicule. Où cela allait-il arrêter ? Plus je travaillais, plus je dépensais. Plus je dépensais, plus je devais travailler. Quelle stupidité !

Petit à petit, au fil de mes formations, lectures, rencontres, le constat s’est imposé : nous mangions de la merde. Cette même merde qui semblait être une des causes de ma maladie (je te rassure, ça va beaucoup mieux depuis !). Je suis alors passée à l’alimentation biologique. Ce fut la phase 2 de ma transition, elle a duré 5 ans… et n’en a pas moins vidé mon portefeuille…

C’est à l’achat de ma maison, en 2017, que l’idée d’autonomie alimentaire a germée. En pleine période de réorientation professionnelle, de questionnements et autres joyeusetés en tous genres (cette fameuse crise de la quarantaine…), j’ai décidé de passer à la phase 3 de ma transition : me réapproprier davantage les reines de mon existence et à commencer par celles qui dirigeaient mon alimentation et donc ma santé. Mon projet d’autonomie maraîchère était lancé : Potager n°1 est né, il y eu aussi plantations de fruitiers et d’arbustes à baies et, en 2020, potager N°2 a rejoint potager N°1. Le tout sur environ 2-3 ares… pour l’instant 😉

Un potager ? Mais je fais comment ?

Au départ, je n’y connaissais pas grand-chose. J’avais beaucoup lu, rêvé aussi mais peu pratiqué. Qu’importe je me suis lancée dans l’aventure !  J’ai écumé les blogs « Potager » bien sûr –ce n’est pas ça qui manque sur le net- mais très vite il y a eu comme un sentiment de frustration face à la complexité de ceux-ci : agriculture raisonnée, agriculture biologique, permaculture, biodynamie, agroécologie,  serre ou pas serre, type de paillage, type d’arrosage, type de compostage etc etc etc… J’avais cette impression qu’il fallait un bac + 10 comme disent nos voisins français pour faire pousser une tomate et un capital de 5000€ pour acheter une serre, des bacs ou encore des outils. Je me sentais vraiment découragée avant même d’avoir commencé. D’entrée de jeu, je me suis mise une pression énorme (les perfectionnistes se reconnaîtront…) et ce projet relevait plus d’un challenge que d’un projet de vie agréable.

Ce blog est né pour que tu n’aies pas à passer par là ! Tu y trouveras des conseils pour complet débutant ou moins débutant, des idées de plan de culture, des trucs pour réussir tes semis, des idées de récup’ pour aménager le jardin, des recettes saines mais aussi gourmandes, des tutos pour tes crèmes cosmétiques, savons et autres pépites bien-être, des méthodes de conservation pour prolonger l’été pendant l’hiver et bien d’autres joyeusetés :-).

Autonomie : n.f. Faire par soi-même avec amour. Provoque un état d’épanouissement personnel qui se ressent après avoir chapardé une framboise au jardin, humé une ombelle de sureau, savouré la douceur d’une crème visage faite maison, ou les 3 à la fois.

Auteur anonyme (Moi :-))

Au-delà de son aspect pratico-pratique, j’ai aussi voulu ce blog comme une passerelle vers une vie plus inspirante, plus créative, plus cohérente et pleine de sens. Revenir à l’essentiel. Sans se prendre la tête. C’est une porte d’accès vers une ‘slow life’. Petit à petit créer son oasis de rêve : Un potager pour manger, un carré médicinal pour se soigner, un hamac pour se reposer. Oui, un hamac 🙂 Le hamac c’est LE seul truc qui te fera arrêter car si le virus du potager et de la cuisine te prends, il te sera difficile de t’arrêter et te poser tellement ça te donnera la patate !!! Si tu ne sais par où commencer, commence ICI 🙂

Ici, on apprend pas à pas (on n’a pas fait le monde en un jour que diable !)

Ici, on a comme objectif de remettre du sens et de la cohérence dans notre vie (petit à petit…parce que c’est pas facile)

Ici, on s’interroge et on remet en question les modèles de consommation

Ici, on lâche prise (enfin on essaie) et on évite de tout contrôler (car Dame Nature l’emportera toujours)

Ici, on expérimente. On réussit souvent mais… on se plante souvent aussi. En tous les cas on n’abandonne jamais

Ici, on respecte toutes les tendances alimentaires mais on ne fait l’apologie d’aucune en particulier. Chacun fait comme il l’entend…

Ici, tout n’est pas parfait mais on passe à l’action. L’heure n’est plus au débat…

Ici, on mélange les concepts de culture et on teste tout car on a l’esprit critique : un petit peu de permaculture, une dose de biodynamie,  quelques gouttes d’agroécologie, 2-3 trucs et astuces d’amis potagistes, quelques paillettes d’inspirations… Mais surtout : on ne s’enferme dans aucune case

Ici, on aime la beauté. Celle d’une carotte imparfaite, celle d’une fleur d’aubépine, celle d’un savon maison au macérât de souci, celle d’un coucher de soleil, celle d’un bourdon qui bourdonne…

Ici, on vous parlera souvent de notre chatte Nayia, notre mascotte « Slow Life » : Manger 1h, Chasser 1h, bronzer sous le pin 2h et… dormir le reste du temps ! Elle a tout compris Nayia 🙂

Ici, on rêve en grand : on plante des kiwis, des vignes, des figuiers, des grenadiers. Un peu d’exotisme pardi ! (Les gens du sud ne comprendront pas cette phrase, il fait toujours beau chez vous ;-))

Ici, on fait ses sirops, ses liqueurs digestives, ses tisanes… (parce que ça soigne ou parce que c’est gourmand tout simplement) 

Ici, on ne dit non à rien mais on dit oui à un petit peu de tout. C’est bien connu : l’équilibre est dans la mesure

Ici, on cultive sa différence (pas simple en effet)

Ici, on pratique Lavoisier (ou l’énergétique chinoise c’est selon :-)): Rien ne se perd, rien ne se crée. Tout se transforme. Tel le cycle éternel des saisons…

Ici, on cite aussi Paracelse : Rien n’est poison, tout est poison. C’est la dose qui fait le poison (tu comprendras au fur et à mesure…)

Ici, on comprend les perfectionnistes, les hypersensibles, les gauchères, les autodidactes, les artistes free style, les nouvelles amazones, les multi passionnées parfois appelées aussi les slasheuses… Bref, les atypiques qui ne trouvent leur place dans aucune case et qui veulent développer une vie sur mesure…

Ici, on se réjouit de vous rencontrer… tout simplement…

Avec gratitude,

Valérie, multi passionnée Chimiste reconvertie en Sorcière alchimiste, Potagiste, Elève herboriste et Restauratrice culinaire.